Saumur-Puy-Notre-Dame:les obstinés article paru dans « le point » sept 2012

Appellation méritée. Ils sont une vingtaine aujourd’hui à se prévaloir de l’appellation saumur-puy-notre-dame. Mais cela ne s’obtient pas tout seul, ça se mérite: « C’est aux vignerons d’engager leurs parcerelles et de le revendiquer », commmente Aymeric, qui résume les règles: « 50 hectolitres par hectare au lieu de  60, dédoublage obligatoire (supprimer le contre-bourgeon qui donne un rameau supplémentaire), désherbage totalinterdit, labour obligatoire au milieu du rang, sept yeux sur le cep. »

Début juillet, les vignerons font le tour de toutes les parcelles engagées en puy-notre-dame.  » L’idée, c’est d’aider les vignerons, pas de faire la police. On s’inscrit dans une démarche de cru. Commercialement, c’est difficile de vendre un saumur rouge assez cher alors qu’en puy le caviste peut expliquer nos sols et notre travail. »

Beaucoup de ceux qui se réclament de cette apppellation exigeante ont opté pour la culture en bio, comme Philippe Elliau, du Domaine de la Fuye « J’y suis depuis treize ans, un ans après Philippe Gourdon. Il y a eu des choses dans ma vie qui m’ont marqué.Mon père était vignerons, il a pris le retraite à 65 ans et à 66 ans il est mort d’un cancer. Ceux de cette génération ont été les pionners de la chimie dans la vigne. Au début, le plus dur, c’était de maintenir sans herbe, je suis de la vieille école où la vigne doit être propre. C’est un autre métier, on se rapproche de la terre, du végétal… » Sur vingt-tois producteurs, ils sont aujourd’hui une dizaine à produire en bio ou biodynamie. C’est le choix également de Marc Vincent, banquier à Paris et vignerons au puy, où ses collègues l’ont choisi pour présider l’appellation malgré un lourd handicap: Marc Vincent est également propriétaire de château de Pasquette, un petit cru de 3 hectares à Saint Emilion.

Les accords

Des rouges riches,profonds, aux notes d’épices douces et au fruité net, qui se révèlent très gourmands en compagnie d’une terrine de boeuf en gelée ou d’un fromage de tête. La note végétal fraîche apportée par le cabarnet franc contrebalance agréablement les sauces un peu acides à base de moutarde ou de vinaigre qui accompagne les abats comme les rognons ou le foie. Avec l’âge, ce type de vin convient aux viandes en sauce comme un civet de lapin ou une daube de boeuf.

*14.5/15- Domaine des Noades

Jacky Ripoche

Argentay
49700 Verchers-sur-Layon

02.41.59.72.24 – 06.27.59.70.22.

Clos Dèfilles. Nez bien cabernet cassis, poivron, bouche vive, tendue, fraîche, marquée par des saveurs de cassis et de cerise noire, nerveux, assez long. 8 €

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s